Bienvenue sur le site des producteurs de luzerne

Culture luzerne est un nouveau site d'information destiné aux producteurs de luzerne.


Enquête 2013 sur la Production de luzerne

 

 

 

La zone de production enquêtée couvre en Champagne-Ardenne, les secteurs d’APM Déshy (51), CAPDEA (10), LUZEAL (08 et 51) et SUNDESHY (51).

La synthèse s’établit à partir de 1 095 parcelles pour 10420 hectares. La répartition par année de production est la suivante : 386 parcelles en 1ère année de production avec leurs itinéraires d’implantation, 407 parcelles en 2ème année et 302 parcelles en 3ème année


Ce qu’il faut retenir :

 

 


La luzerne répond aux apports de potasse.
La luzerne exporte 30 kg de K2O par tonne de matière sèche produite.
Dans les sols crayeux de Champagne-Ardenne, la production d’une luzernière est liée étroitement à la quantité de potasse disponible à la plante durant toute son exploitation.
Il est donc nécessaire d’apporter durant cette période en fonction du potentiel de la parcelle et de l’année de production les éléments nécessaires à la plante et, dans l’assolement, de suivre au-delà de la luzerne l’état de richesse du sol par analyse de terre.

Rendement 3ème année en fonction de l’apport de potasse:


La luzerne nécessite un soin particulier de la récolte du précédent à son semis
Si les rendements les plus élevés sont obtenus sur labour, certaines parcelles en semis simplifié voir en semis direct obtiennent de bons résultats.
Ces pratiques de travail du sol nécessitent cependant une sauvegarde de la structure du sol ; une rapidité dans l’intervention aussitôt la moisson et une bonne gestion des pailles.
Les échecs dans du semis direct sont plus lourds de conséquences que dans du labour.

Rendement 2013 par quartile suivant la technique de travail du sol:


Les semis précoces sont toujours les meilleurs
En semis d’été, une date de semis précoce est primordiale pour la bonne implantation du système racinaire de la culture. Du volume racinaire important dépendra la productivité de la jeune luzerne en 1ère année. Il n’est pas rare de perdre 2 tonnes de matière sèche en 1ère année pour un semis de début août par rapport à un semis de début juillet.

Évolution du rendement 1ère année suivant la date de semis:


 

 

Résultats de l’enquête culturale luzerne 2013 à télécharger ci-dessous

document pdf Voir le fichier pdf

contact - mentions légales
Réalisé avec la participation financière
du Ministère de l'Agriculture et de la Pêche
Ministère de l'agriculture et de la pêche